Logo Medef Martinique
Adhérer au medef
Accueil > Actualités > Communiqué de presse

Communiqué de presse

24 juin 2015 - Actualités

 

Charles LARCHER, élu nouveau Président du CODERUM.

Charles LARCHER, vice-président du MEDEF MARTINIQUE, a été élu le 23 Juin 2015, à la Présidence du CODERUM. Il succède à Jean-Claude BENOIT (Directeur des rhums Saint-James) qui occupait cette fonction depuis 1997. Directeur de la société Rhums Clément depuis 2003, le nouveau Président du CODERUM, imprégné des valeurs patrimoniales et économiques de la production rhumière, saura, avec talent, améliorer et perpétuer la qualité et la singularité du rhum Martiniquais.

LE ROLE DU CODERUM A LA MARTINIQUE

La nécessaire défense du rhum

À partir de 1945, la surproduction mondiale entraîne une restructuration de l’économie sucrière en métropole, ainsi qu’une grave crise sucrière et rhumière à la Martinique, due à l’évolution des conditions économiques et sociales. Cette mutation de la culture de la canne à sucre durera une vingtaine d’années et provoquera la fermeture de toutes les sucreries — hormis celle du Galion qui reste aussi la dernière à produire du rhum de sucrerie. Les distilleries agricoles assureront le maintien de l’activité rhumière, mais en 1955, un décret destiné à réorganiser la production provoquera en fait leur quasi-disparition. Si en 1934, on dénombrait encore quatre-vingt-six distilleries, il n’en reste plus que neuf aujourd’hui… Toutefois, la production rhumière reste la première ressource agro-industrielle de l’île. La consommation locale représente 30 % des ventes ; l’exportation vers la métropole 65 % , et vers les autres destinations 5 %. Ainsi, les nécessités de la commercialisation ont engendré des concentrations et des restructurations. Ces problèmes, auxquels s’ajoutent les fluctuations économiques et politiques mondiales, ont poussé les producteurs à se rassembler pour défendre leurs intérêts et accéder mieux — et plus rapidement — à l’information.

L’action dans un plus vaste ensemble

Cette organisation s’est constituée progressivement, à plusieurs niveaux. Ainsi, à l’échelon local, le Comité martiniquais d’organisation et de défense du marché du rhum (Coderum) a été créé en 1960. Regroupant tous les distillateurs de rhum (agricole et de sucrerie), son objectif est d’organiser l’écoulement des produits, de favoriser la régularisation du marché, de défendre les intérêts des producteurs et d’élaborer une communication collective afin de promouvoir l’image de marque des rhums martiniquais. Né en 1992, le Syndicat de défense de l’Appellation d’Origine rhum agricole Martinique représente les planteurs de canne livrant en distilleries agricoles ainsi que les distillateurs ; il gère et contrôle le rhum A.O.C. Martinique. Au plan national, le Conseil interprofessionnel du rhum traditionnel des départements d’outre-mer réunit depuis 1995 les producteurs de matières premières, les distillateurs et les négociants. Enfin, Eurodom, qui a été créé en 1990 avec d’autres organismes socioprofessionnels des D.O.M., dispose d’un bureau permanent à Bruxelles.


MEDEF MARTINIQUE.

 


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

S'abonner à la newsletter

MEDEF TV

Get Flash to see this player.

Source MEDEFtv