Logo Medef Martinique
Adhérer au medef
Accueil > Actualités > Martinique > Karine Roy Camille, Présidente du CMT et membre du bureau du MEDEF a (...)

Karine Roy Camille, Présidente du CMT et membre du bureau du MEDEF a présenté sa stratégie pour relancer le tourisme

26 juin 2010 - Martinique

 

Karine Roy Camille est intervenue lors de l’assemblée générale pour faire un point sur la situation et dévoiler les premières mesures d’urgences, pour une relance du tourisme Martiniquais, un des axes prioritaires de développement économique pour le Medef Martinique.


I. SITUATION DU TOURISME A MARS 2010

Situation très critique. Après 2 années marquées par des évènements exceptionnels d’ordre naturel et social (DEAN, séisme, dengue, mouvement social), le tourisme est confronté à plusieurs problèmes : ➢ Sur le plan financier, la fréquentation a beaucoup chuté en 2 ans (perte de 60 000 touristes de séjour en 2 ans, en passant de 508 000 a 445 000), ce qui induit des pertes importantes pour les hôtels. ➢ Sur le plan du produit, les rénovations qui auraient du être faites ne le sont pas ➢ Sur le plan de l’emploi, les fermetures d’hôtels ou les transformations en résidence ont généré des pertes d’emplois en cascades ➢ Sur le plan de la croisière : la timide reprise qui s’engageait a été interrompue, et nous risquons aujourd’hui de perdre de nouveaux navires pour la prochaine saison ➢ Seul le nautisme et en particulier la navigation de plaisance a maintenu son niveau d’activité, mais malheureusement cette activité ne représente que 30 000 touristes.

Le tableau que je vous dresse est donc sombre, mais la situation n’est pas désespérée tout autant.

II. LES MESURES ENGAGEES

A. MESURES STRUCTURELLES :

Vous savez que le nouveau Président de Région Serge LETCHIMY a fait du tourisme une priorité. Cela n’a pas été une simple promesse, des moyens très importants ont été mis en place, dans le cadre du plan de relance pour retrouver le chemin de la croissance :

➢ Augmentation du plafond d’intervention de l’aide aux entreprises en difficulté qui passe de 200 000 à 300 000 euros. ➢ Mise en place de 2 fonds de garantie tourisme : 5000 000 € et 3000 000 €. ➢ Relèvement de la mesure FEDER dite « Dynamisation de l’industrie touristique » qui porte le taux d’intervention Région-FEDER à 60% de l’investissement. ➢ Création d’une aide de mise aux normes des entreprises touristiques permettant un soutien à hauteur de 60% des investissements et 200 000 euros de soutien régional par projet. ➢ Signature d’un protocole d’accord avec l’AFD permettant de venir en aide aux porteurs de projet dans le cadre de la recherche d’outils financiers. ➢ Création de grands projets d’intérêts régionaux où l’on trouve Saint-Pierre, Les Trois-Ilets, les Espaces d’aménagement Touristiques.

Ces mesures ont chacune d’entre elles un objectif très précis : ➢ Aider les entreprises à passer ce cap difficile et sauvegarder les emplois. ➢ Bâtir une offre de qualité, conforme aux standards internationaux et bien intégrée dans son environnement naturel et culturel, singulièrement pour les hébergements qui sont la vitrine de notre industrie de séjour. ➢ Trouver des solutions d’ingénierie financière dans un contexte où les banques ne jouent plus la carte du tourisme. ➢ Mettre en valeur notre patrimoine culturel, en faisant de Saint-Pierre, un haut lieu de l’histoire de notre région et un probable port de croisière. ➢ Aménager notre territoire, afin de créer un tourisme équilibré, dans une perspective de développement respectueux de l’environnement.

B. SUR LE PLAN DE LA PROMOTION : Par ailleurs, je lance avec le Comité Martiniquais du Tourisme : ➢ Une grande campagne de sensibilisation en Martinique qui devrait débuter en novembre prochain. Nous commençons par une enquête auprès de la population sur le thème du tourisme et mènerons avec l’aide d’une agence marketing un programme qui a pour objectif de faire que le martiniquais s’approprie la question du tourisme, qui constitue un véritable enjeu de développement économique pour notre avenir. ➢ Afin de redonner envie de la Martinique, je souhaite aussi lancer une grande campagne nationale en télévision. Nous étudions en ce moment plusieurs possibilités. ➢ Je travaille aussi avec les compagnies aériennes pour diversifier l’origine de nos touristes, je peux d’ores et déjà vous annoncer (c’est un scoop) l’arrivée d’un 2 eme vol par jour d’American Eagle, en provenance du hub de Porto-Rico, nous travaillons aussi avec Air Canada sur l’éventualité d’un second vol par semaine en provenance de Montréal. Enfin, nous travaillons aussi avec Air Caraïbe sur la desserte du Brésil, ou encore avec Air France sur la desserte de Grandes villes européennes via le hub d’Orly comme Milan ou Berlin, en attendant l’ouverture de Roissy. ➢ Je lance aussi d’autres grands chantiers :
-  Un calendrier des grands évènements pour créer de l’attractivité toute l’année en Martinique
-  Des actions vis-à-vis de la presse française et étrangère beaucoup plus fortes et rapprochées. Nous augmentons la fréquence et le nombre de journalistes visitant la Martinique pour changer l’image que l’on a de notre destination. Nous avons organisé par exemple la semaine dernière un voyage de presse dédié à la gastronomie et nous recevons la semaine prochaine un voyage de presse dédié à la Martinique verte.
-  ….

B. SUR LE PLAN DE L ORGANISATION : Le Président Serge LETCHIMY a souhaité que les socio professionnels soient plus engagés dans le Comité Martiniquais du Tourisme, il m’a donc demandé de relever le défi de conduire le CMT. Mais son engagement ne s’arrête pas là, les socio professionnels représentés par leurs organisations pourront s’impliquer davantage dans toutes les décisions qui seront prises et nous avons déjà commencé. Cette année, nous avons réajusté avec eux le Plan d’Action Commercial et construiront le nouveau Plan 2011 avec eux. C’est donc une révolution en profondeur.

Conclusion : Nous souhaitons changer fondamentalement la gestion du tourisme en Martinique. Nous souhaitons un tourisme : • Bien intégré dans son environnement et porté par sa population • Ou les professionnels s’engagent au coté des politiques pour une plus grande efficacité des politiques mis en œuvre. • Organisé sur l’ensemble du territoire.

 

1 Message

  • 21 juillet 2010 12:48, par Mïckael

    Quand quelqu’un se blesse à la jambe, si la plaie n’est pas soignée de suite, cela s’infecte et lorsque l’on réagit, il faut couper ce membre. Il est facile de regarder en disant qu’il faudra faire.... !!!! C’était souvent comme cela !!!!! J’ai confiance en notre Président de la région, donc en vous ! Je suis de ceux qui pensent que le tourisme doit être (depuis longtemps) l’activité économique principale de notre île. Je travaille depuis pas mal de temps dans la restauration, et là aussi il y a beaucoup à faire !!!! Votre travail ne sera pas facile, et très long, et vous devrez vous armer de patience. Le tourisme, ce sont aussi ces petits restaurateurs qui tentent de survivre et qui souvent auraient besoin de quelques conseils en gestion, mais aussi en hygiène et accueil. Je pourrai taper sur les touches de mon clavier durant des heures, mais je vous souhaiterais simplement de réussir votre lourde mission. Avec toute ma gratitude et mon soutien. Mïckael

    Répondre à ce message


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

S'abonner à la newsletter

MEDEF TV

Get Flash to see this player.

Source MEDEFtv