Logo Medef Martinique
Adhérer au medef
Accueil > Actualités > Martinique > Les voeux de Cyril Comte

Les voeux de Cyril Comte

7 janvier 2011 - Martinique

 

Chers amis,

L’année 2010 étant terminée, il me paraît utile d’en souligner les éléments marquants :

Tout d’abord, la consultation sur l’évolution institutionnelle de début d’année a permis de clarifier le choix des Martiniquais en faveur de l’article 73 pour une assemblée unique, que nous imaginons plus efficaces pour coordonner l’action territoriale en faveur du développement. Ce vote a mis un terme à des années d’incertitude institutionnelle, facteur de prudence et de réserve pour les consommateurs et les investisseurs. Nous ne pouvons que nous féliciter de la volonté du Chef de l’Etat de la mettre rapidement en ordre de marche maintenant que le choix est fait.

Ensuite, cette année restera marquée par les difficultés de mise en place des mesures favorables de la LODEOM, qui sont allées de pair avec un investissement atone qui ne redémarre pas dans le BTP comme ailleurs. La loi de finances 2011 aura encore terni un peu plus cette fin d’année 2010 : d’une part en rabotant à la serpe les niches fiscales outre-mer, principales visées alors qu’elles ne représentent que 3% des dites dépenses fiscales, et surtout en suspendant toute possibilité d’investissements dans l’énergie solaire. 2010 sera donc une année de rebond technique très modeste par rapport à 2009.

Au crédit de cette année 2010, nous y verrons peut-être le moment où les Martiniquais ont décidé de commencer à se rapprocher pour relever le défi du dével oppement économique. La liste commune MEDEF-CGPME brillamment élue sous la Direction de Manuel Baudouin à la dernière élection consulaire en est un symbole heureux. La question en effet n’est pas de savoir si nous pouvons revaloriser le pouvoir d’achat en Martinique, comme le croyait le K5F ; la question est de savoir si nous saurons défendre notre pouvoir d’achat et nos emplois et éviter le déclassement collectif de l’économie Martiniquaise. Pour cela, il n’y a pas d’autre alternative qu’un dialogue social qui ne soit plus cristallisé autour de postures idéologiques mais bien autour des moyens concrets d’assurer le développement économique de notre région.

Au premier rang de ces moyens, il y a le tourisme. Saurons-nous être des ‘bâtisseurs de paradis »* capables de convaincre d’anciens et de nouveaux touristes de nous faire confiance pour leur offrir l’expérience d’une Martinique enchanteresse ? De ce point de vue, il convient de saluer le focus nouveau apporté au tourisme par l’exécutif régional.

Comme la plupart d’entre vous, je n’ai aucune idée de ce que sera l’année 2011 au plan économique. Je sais que rien ne laisse augurer d’une reprise franche pour reémerger de l’effondrement de 2009. Je sais également qu’il y a quantité de choses que nous pouvons faire pour progresser : meilleur dialogue social, plus forte mobilisation patronale, meilleure utilisation des fonds européens, plus grande proximité entre les socio-professionnels et les collectivités territoriales, plus grande sensibilisation des français à l’outre-mer à travers l’année des outre-mer, etc…

Bref, il nous appartient à tous d’être des « bâtisseurs de paradis ». C’est ce que je nous souhaite collectivement en 2011.

Bonne et heureuse année 2011,

Cyril Comte

*référence à la publicité du CMT

 


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

S'abonner à la newsletter

MEDEF TV

Get Flash to see this player.

Source MEDEFtv